Golden Dawn

La société secrète de la Golden Dawn


Pas d'immortalité Sans initiation
Le travail pratique de la société secrète de Golden Dawn (l'Aube Dorée) était sous-entendu par l'idée que l'immortalité n'est accessible que lorsque la partie humaine et terrestre d'une personne se relie à Dieu. Cette conception était due au mage Israel Regardie (1907-1985) qui avait été membre de la Golden Dawn, mais avait rompu son serment sous silence en 1937. L'odre avait été fondé à Londres en 1888 et s'était borné, dans un premier temps à étudier des livres de magie et à exécuter des rituels magiques. Cette société secrète s'inspirait à la fois de la Kabbale, des rosicruciens, de la thésophie et de la magie de l'Egypte antique, et comportait quelque dix degrés d'initiation. Le grade le plus bas était nommé "Zelator" et le neuvième grade, "Magus" c'est à dire mage. Au-dessus du grade de mage venait le dixième grade, "Ipsissimus", le grade de celui qui s'est entièrement trouvé.

Une sorte d'échelle de Jacob entre ciel et terre
Les objectifs prioritaires du travail occultistes doivent per mettrent de faire des rêves prophétiques et de quitter son corps en se servant de son âme. Les occultistes Aleister Crowley et Israel Regardie ont, grâce à leurs publications, contribué à faire connaître les pratiques magiques de la Golden Dawn. L'idée centrale de ces rituels consistait à installer une sorte d'échelle de Jacob entre le ciel et la terre afin de savoir parfaitement utiliser de manière globale les quatre corps supposés exister en nous, c'est-à-dire le corps mental, émotionnel, matériel et astral. Ce n'est qu'ensuite que les pratiques magiques pouvaient être efficaces. L'odre de la Golden Dawn s'est décomposé au début du XX° siècle suite à des conflits internes. Sa disparition a toutefois débouché sur la création de plusieurs sociétés secrètes dont celle de la Fraternity of the Inner Light de Dion Fortune qui existe encore de nos jours.

L'admission dans la société secrète
Le rituel d'admission était tout sauf facile et agréable pour le candidat. La psyché du nouvel adepte était systématiquement déstabilisée jusqu'au moment où il pouvait être considéré par la Golden Dawn comme prêt pour l'initiation absolue. Cette partie de l'initiation au cours de laquelle on suscitait la peur chez le postulant, et qui culminait dans "la descente aux enfers", était appelée "l'absence d'orientation dans l'obscurité". Les candidats devaient probablement absorber des drogues auparavant de manière à avoir, lors du rituel d'admission, des visions s'apparentant à des états de mort imminente (near death expérience): l'âme quitte le corps et passe dans un autre monde, dans la sphère de l'au-delà. Puis se produisaient une résurrection et une nouvelle naissance lorsque le postulant avait passé l'épreuve sans dommage, ce qui n'était pas toujours le cas.

Le rituel du pentagramme de la Golden Dawn
Le rituel du pentagramme est un aperçu sur le programme rituel de la société secrète:
"Touche le front et dis ATEH (car c'est à toi qu'appartient),
la poitrine et dis MALKHOUT (le royaume),
l'épaule droite et dis VE-GEBOURAH (la force),
l'épaule gauche et dis VE-GEBOULAH (la gloire).
Joins les mains et dis LE-OLAM (pour l'éternité)."
Tout cela se déroulait à la lumière de la bougie et chacun des rituels supposait un état de profond recueillement et une concentration totale, ainsi qu'un strict respect de l'ordonnancement prévu. Puis on procédait à l'invocation des dieux.
"Trace un pentagramme (une étoile à cinq branche) vers l'Est, pointe résolument ton doigt vers le centre et appelle le nom de JHVH (Javhé), puis trace un pentagramme vers le Sud et appelle Adonai, puis trace un pentagramme vers l'Ouest et appelle Eheie, puis trace un pentagramme vers le Nord et appelle Agla..."

Pentagrammes de feu
Les quatres archanges sont aussi invoqués lors du rituel du pentagramme. La personne qui s'y soumet doit alors s'imaginer entourée de pentagrammes enflammés. L'occultisme est fait de ce type de rituels qui consistent d'une part en une succession de mouvements et d'autre part à réciter un certain nombre de noms tout en respectant un rythme respiratoire bien précis, correspondant à chacune des forces invoquées.
Aleister Crowley a plusieurs fois affirmé que les relations des membres de la Golden Dawn entre eux n'étaient pas très amicales. Aussi a-t-on assité à des luttes internes qui se sont prolongées sur le plan astral dans le seul but d'une démonstration de force. Lorsqu'on lit ce qu'en a rapporté Dion Fortune, il semble qu'il n'ait pas été en reste en matière de combats sur le plan astral.

Sept objets magiques
Toute personne admise dans cette société secrète décait se fabriquer sept objets magiques: un calice correspondant à l'élément eau, un poignard pour l'élément air, un disque pour l'élément terre, un bâton magique pour le feu, une épée pour l'énergie de feu de Mars, un bâton de lotus pour les conjurations et une rose-croix. Chacun de ces insignes étaient associés à une couleur représentant le lien entre le monde de l'esprit et celui de la matière. La mystique des couleurs et le tarot constituaient



29/02/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres