Yule ou solstice d'hiver

YULE

(Ou solstice d’hiver)

Yule est un des sabbats celtes qui représente une période sur la roue de l’année. C’est le sabbat du solstice d’hiver et il se tient le 21 décembre, jour de l’hiver. Il marque le jour le plus court de l’année et donc la nuit la plus longue de l’année. Il symbolise la naissance du nouveau soleil qui viendra éclairer le monde pour la nouvelle année qui s’annonce. Cette période marque la naissance de nombreuses divinités païennes et une période de fête où est célébrer le rallongement des jours avec l’arrivée d’un nouveau cycle.

Ce sabbat remonte à l'époque où les peuples vivaient au rythme des saisons. C'est la fête de l'harmonie, de l'équilibre et des extravagances en tout genre. Comme les anciens craignaient toujours que le soleil ne revienne pas et que l’univers reste plongé dans l’obscurité, ils organisaient de grandes festivités pour l’occasion. Chez les Wiccans, c’est la naissance du Dieu qui est longuement célébrée. Cette fête nous montre que la mort n’est pas seulement la fin puisqu’il existe une étape importante après la mort : la renaissance. Les chrétiens ont repris cette fête et l’ont rebaptisée Noël : elle marque alors la naissance de Jésus.

 

 

Les symboles de Yule :

On retrouve dans cette fête beaucoup de symboles pour la plupart reliés à la nature puisqu’il s’agit d’une fête où elle est longuement célébrée.

 

·         Couleurs : le rouge, le vert, le blanc, l’or, l’argent (ces couleurs peuvent être utilisées pour les bougies, les décorations, la nappe de l’autel, …).

·         Pierres : Œil de Tigre, Rubis.

·         Encens : cèdre, pin, sapin, romarin.

·         Plantes : chêne (symbole de la bûche, représente la vie), conifères, houx (protection et chance dans les nouveaux projets), gui (chance), lierre (amour et chance dans la vie), poinsettias, roses rouges, cactus de Jérusalem, hellébore, laurier (chance et protection), genévrier, cèdre, cannelle (prospérité).

·         Aliments : pommes, oranges, citrons, noisettes, noix, poires, gingembre, épices, clous de girofle, poulet, oie, perdrix, cochon de lait, pâté en croute, civet de lièvre ou lapin, tourte au pigeon, gâteau au cumin, gâteau aux fruits confits, pain d’épices, biscuits au sucre, infusion d’hibiscus, vin chaud aux épices, cidre chaud aux épices, sucre, miel, …

·         Planète : Jupiter.

·         Déités : Lucina (déesse romaine des mystères de la Lune), Dionysos (dieu grec du vin et de la fête), Woden (dieu germanique), Attis (dieu de la fertilité), Hélios (dieu grec du soleil), Odin.

·         Carte du Tarot : Tempérance, arcane majeur 14.

·         Etats d’esprit : harmonie, joie, fête, renaissance, équilibre, modération, tempérance.

 

 

Les traditions de Yule :

Dans les temps anciens de grands feux de joie étaient allumés à l'occasion de Yule, pour aider et assurer la renaissance du soleil. Plus tard la tradition des feux a été remplacée par l'allumage de la bûche de chêne dans la cheminée (qui symbolise la réincarnation du Dieu au sein du feu sacré de la Déesse dans la tradition wiccane), et la renaissance du soleil est devenue celle de dieux dont il était l'astre. Les tisons de la bûche mise à brûlée servent traditionnellement pour le reste de l'année à tracer les cercles (pour ceux qui les tracent au charbon), et à former des cachets. Si vous souhaitez allumer une bûche, prenez en une de chêne ou de pin, et gravez ou tracez à la craie dessus une image du soleil, ou un symbole du dieu cornu. Puis allumez la bûche au crépuscule, et pendant qu'elle brûle visualisez que le soleil brille à l'intérieur de celle-ci, et pensez à la venue des beaux jours.

L'une des traditions de Yule est la création d'un arbre de Yule, vous pouvez pour cela prendre un arbre coupé ou un arbre en pot que vous pourrez replanter après. Cet arbre pourra être décoré avec des guirlandes de boutons de roses séchés, des bâtons de cannelle, et des sachets d'épices parfumés, suspendus aux branches. On peut aussi suspendre des oranges, des pommes et des citrons, et des cristaux de quartz entourés de fil métallique brillant.

Pour respecter la tradition de Yule, vous pouvez décorer votre maison ou votre chambre avec tous les symboles liés à ce sabbat en privilégiant des soleils et des lunes. Vous pouvez vous servir de toutes les décorations de Noël que vous possédez puisque ce sont presque les mêmes.

 

 

L’autel de Yule :

Vous pouvez aussi décorer votre autel à l’aide de tous les symboles de cette fête : houx, gui, roses séchées, cèdre, pin, chêne, … La nappe sera blanche et les chandelles seront vertes, rouges, dorées, argentées et blanches. Les offrandes devront être constituées principalement de pommes coupées en deux (afin de mettre en évidence leur étoile à 5 branches naturelle), de noisettes et de noix.

Vous pouvez préparer un chaudron contenant de l'alcool à brûler ou une chandelle rouge, ou encore y préparer un feu que vous allumerez pendant le rituel. A cause de cette "mise à feu" le chaudron devra être posé sur une surface ne craignant pas la chaleur.

 

 

Créez votre propre encens :

Pour Yule vous pouvez utiliser l'encens suivant : mélangez un peu de sciure ou de copeaux de bois à un mélange broyé de quatre parts de bois de Sapin (si possible écorce et un peu de résine), une part d'aiguilles de Pin, deux pincées de feuilles de Lierre séchées et broyées, une pincée de feuilles de Romarin, et 10 gouttes d'huile essentielle de Clou de Girofle. Utilisez cet encens comme les encens classiques, en le brûlant sur un charbon ardent.

 

 

Infusion de houx :

Après le rituel vous pouvez vous prendre du café de Houx avant de passer à table. Pour faire ce café il vous faut 500 g de feuilles de Houx pour 4 personnes. Faites les griller dans un fou chauffé à 150 °C jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches, puis broyez-les au mixeur. Conservez ensuite cette poudre de feuilles de Houx séchées dans un bocal hermétique, et servez vous en comme pour le café dans une cafetière classique ou sous forme d'infusion dans une casserole.

 

 

Rituel wiccan :

Voici un petit rituel wiccan qui pourrait intéresser les partisans de cette religion mais aussi les autres, en effet il est possible de pratiquer les rituels d’autres religions sans pour autant suivre telle ou telle religion.

 

Commencez par préparer votre chaudron en plaçant à l'intérieur un peu d'alcool à brûler (alcool dénaturé) ou une bougie rouge. Placez-le au centre de l'autel ou devant l'autel s'il est trop volumineux. Si vous célébrez le rituel en plein air, préparez un feu à l'intérieur du chaudron qui sera allumé pendant le rituel.

Dressez votre autel. Allumez les chandelles et l'encens, puis projetez votre cercle magique. Invoquez la Déesse et le Dieu. Placez-vous debout devant le chaudron et regardez fixement à l'intérieur de celui-ci en prononçant ces paroles :

 

« Malgré le sommeil qui enveloppe le monde,

Malgré la morsure du vent glacial,

Malgré la magie abondante et serrée,

Je ne m'attriste pas; cela aussi passera. »

 

Allumez le feu à l'intérieur du chaudron (ou la chandelle) avec des allumettes à longue tige. Lorsque la flamme jaillit, dites :

 

« J'allume ce feu en ton honneur, Déesse Mère.

Tu as extrait la vie de la mort, la chaleur du froid.

Le soleil vit à nouveau, la lumière va croissant.

Bienvenue à toi, Dieu du Soleil aux éternels retours !

Je te salue Grande Mère ! »

 

Faites lentement le tour de l'autel et du chaudron en marchant dans le sens des aiguilles d'une montre. Répétez ce chant pendant quelques minutes :

 

« La roue tourne, le pouvoir brûle. »

 

Méditez sur le soleil, sur les énergies secrètes qui restent en sommeil pendant l'hiver, non seulement dans la terre, mais également en vous. Envisagez la naissance non comme le début de la vie, mais comme son prolongement. Accueillez le retour du Dieu.

Au bout d'un certains temps, revenez prendre place devant l'autel et le chaudron où brûle la flamme et dites :

 

« Ô Dieu du Soleil, je salue ton retour.

Puisses-tu éclairer la Déesse de tous tes feux !

Puisses-tu éclairer la terre de tous tes feux, répandre des semences et fertiliser le sol.

Sois comblé de grâces,

Ô réincarnation du Soleil ! »

 

N'oubliez pas de remercier la Déesse et le Dieu et de fermer votre cercle magique.

 

 

 

 



04/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres